L’actualité des médias cette semaine

Seulement quelques jours après les fêtes de fin d’années et le point d’orgue que constitue la Saint-Sylvestre, il est temps de reprendre ses esprits et notre revue de presse hebdomadaire. L’occasion aussi de souhaiter nos meilleurs vœux aux lecteurs de ce blog.

La nouvelle année amène son lot de statistiques et autres « reviews » concernant les 365 jours passés. C’est inévitable et… pas toujours inutile. Retour en trois points.

Ce lundi 4 janvier, malgré la grisaille hivernale, les libraires avaient le sourire ! Et pour cause, d’après le site des Échos, en 2015, le marché du livre renoue avec la croissance. Au premier semestre 2015, les ventes ont augmenté de 4,3%. Sportif. Mais à partir en échappée trop tôt, on finit difficilement l’étape. Le second semestre devrait, lui, être moins positif. Malgré tout, l’année 2015 afficherait une progression de 1,5%. Un chiffre très satisfaisant après les cinq dernières années marquées par les baisses de ventes de livres. À lire ici.

Pour aller plus loin dans cette problématique, le documentaire Le livre sous pression est encore disponible quelques jours sur arte +7.

Télérama revient sur l’année 2015 par le biais des couvertures qui l’ont marqué.

Terminons sur une touche distrayante : Quels sont les films les plus téléchargés de janvier à décembre dernier ? Le site uk.businessinsider nous donne un palmarès en vidéo, pas si loin de celui des salles obscurs.

Mais arrêtons-là la nostalgie. Que va nous réserver 2016 ?

Du changement dans le petit écran.

– D’abord un remue-ménage dans le Paf, à en croire Le monde. Trois ans après la TNT, de nouvelles évolutions sont à prévoir.

« Dans la nuit du 4 au 5 avril, l’ensemble des chaînes disponibles sur la TNT devraient être diffusées en haute définition via la télévision numérique terrestre (TNT) ».

Jusqu’à présent seules neuf chaînes étaient disponibles en HD.

– Et si la télé se dote de nouvelles capacités, France 3 se modernise aussi. Passé le choc des remerciements de Julien Lepers, le Point analyse ce départ avec la directrice de la chaîne, Dana Hastier.

« Après avoir « salué » Julien Lepers, « un grand professionnel », un « sacré personnage » qui « a fait beaucoup pour la chaîne », la patronne de France 3 a tenu à justifier son choix. Pourquoi un tel changement ? « Slam fonctionne très bien, le19/20 également. Questions pour un champion était un creux en termes d’audience dans un moment, l’access, où on ne peut pas se le permettre (le programme a enregistré une moyenne de 1,5 million de téléspectateurs, soit 11,4 % de parts de marché, en baisse, NDLR). Un jeu a vocation à faire de l’audience. »

Mais rappelons-nous les bons moments :

Trêve de plaisanterie, Alice Antheaune, directrice adjointe et responsable de la prospective de l’Ecole de journalisme de Sciences Po écrit sur le blog slate.fr ses sept prédictions pour le journalisme en 2016. Entre impact et multi-publication, un tour d’horizon en sept points.

À comparer avec les dix tendances social-média sur le site méta-média.fr : Entre omniprésence de Facebook et fin des publicités intrusives… Mais toujours plus maline.

Twitter va passer aux 10 000 signes ?

Serait-ce une blague savamment orchestrée ? Alors qu’au Japon l’idée même de parler commence à se poser, Twitter ouvre ses portes aux longues missives.

Mais pourquoi donc ? Un début de réponse sur Télérama :

« Evidemment, on ne cherche pas à se réinventer sans raison et Twitter a les siennes. Il a accusé des pertes, ces trois derniers trimestres, et le nombre de ses utilisateurs peine à progresser (300 millions). Pour ses dirigeants, il faut donc simplifier un réseau social dont la forme originelle est trop complexe pour attirer le grand public. Il faut aussi briser les contraintes et espérer que les annonceurs viennent en nombre. Twitter a d’ailleurs aussi annoncé le lancement d’un nouveau format publicitaire pour séduire les annonceurs et mieux propager leur message grâce à la participation des membres du réseau social. »

Et du nouveau sur Arte :

Du côté de l’économie :

Bouygues et Orange, qui sont actuellement en négociations, n’exlueraient finalement pas d’intégrer TF1 à celles-ci. Ce qui pourrait même être apparenté à de la semi-nationalisation, pour le Canard Enchainé, puisque l’État est actionnaire à 24% d’Orange.

« Une prise de participation d’Orange dans la chaîne du groupe Bouygues aurait la bienveillance de l’Elysée, selon Le Canard enchaîné. Pour l’hebdomadaire, l’entrée au capital d’une chaîne privée par un opérateur historique dont l’Etat détient encore 24 % pourrait même s’apparenter à une « semi-nationalisation ». L’opération pourrait être sensible, à un an et demi de l’élection présidentielle.

Interrogé sur la volonté de l’exécutif, Stéphane Richard a parlé de « spéculations totalement gratuites »« L’Etat est bien entendu vigilant parce que c’est le premier actionnaire d’Orange, a-t-il assuré sur RTL. Il n’y a absolument aucune espèce d’arrière-pensée de ce côté-là. Et puis nous ne regardons que l’intérêt industriel et l’intérêt stratégique d’Orange, de ses actionnaires et de ses clients. »

Affaire à suivre.

Les médias à l’étranger :

Netflix a encore frappé, en ajoutant en 2016 130 pays à son service de vidéo en ligne, pour un total de 190 pays à travers le monde.

« The expansion could have big implications for international broadcasters and media groups. Netflix’s on-demand streaming video service, which includes original films and television shows, such as Orange Is the New Black and Narcos, has had a profound effect on how people consume and watch media, particularly in the US. »

L’expansion pourrait avoir de grosses implications pour les diffuseurs internationaux et les groupes de médias. Le service de vidéo streaming à la demande de Netflix, qui inclus des films originaux et des séries télévisées comme Orange is the New Black et Narcos, va avoir un effet profond sur la manière dont les gens consomme et regarde les médias en particulier aux États-Unis.

L’Afrique nouvel Eldorado des grands médias ? C’est la question que se pose France Culture alors qu’Euronews vient de lancer ce lundi Africanews.

« « L’Afrique est une terre d’opportunité. Un continent en pleine croissance. Pourquoi ne pourrions-nous pas entendre ce que les Africains ont à dire? Pas uniquement sur les affaires africaines mais sur les affaires mondiales également ? » C’est ce qu’a déclaré Michael Peters, président du directoire d’Euronews et président d’Africanews, lors de l’annonce du lancement de la dernière venue sur le marché des médias africanistes, le 5 novembre dernier. Un marché déjà occupé, en France, par Le Monde, Le Point, Canal + ou encore par le pure player Slate, qui ont lancé leurs éditions africaines respectives ces deux dernières années, tablant sur la vitalité économique du continent, qui enregistrait en 2015 plus de 5% de croissance, et sur sa digitalisation fulgurante puisque l’accès à Internet y a doublé en quatre ans. »

Dans un dossier sur l’audiovisuel allemand, InaGlobal décortique ce système, qui demeure l’un des plus subventionné en Europe aujourd’hui.

 

Et puis pour finir, en ce 7 janvier, un an jour pour jour après les attentats de Charlie Hebdo, difficile de passer outre cette commémoration douloureuse.

Le monde revient sur l’enchaînement des programmes spéciaux dans l’audio-visuel.

333

« II fallait s’attendre à une dégelée d’émissions spéciales, à l’occasion du premier et funeste anniversaire des attentats de janvier 2015. Elles ne manquent pas à l’appel : une dégelée glaçante dont les six moments principaux, que nous avons visionnés, donnent, de manière générale, une image assez complète des événements. »

Et puis la couverture du Charlie Hebdo sorti ce 6 janvier :Couverture Charlie Hebdo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s