La semaine du côté des médias

La semaine du 17 au 23 Novembre

Facebook ne chôme pas cette semaine !

Semaine chargée pour la société de Mark Zuckerberg qui multiplie les initiatives.
giphyo

Et ça commence avec le lancement de deux nouvelles fonctionnalités sur Instagram. Le réseau social déploie actuellement sur sa messagerie Instagram Direct la possibilité de faire disparaître photos et vidéos à leur réception. Une option qui n’est pas sans rappeler la messagerie Snapchat que le géant Facebook a échoué à acheter voilà quelques années.
Instagram proposera également la diffusion de vidéos en direct (coucou Periscope !) qui elles aussi disparaîtront en fin de transmission.

Facebook bientôt de retour en Chine? Le réseau social y songerait effectivement selon le New-York Time. Il serait même prêt pour cela à accepter la censure nous révèle le quotidien. La possibilité de supprimer certains sujets de discussion serait par exemple évoquée. Des hypothèses sensibles, réfléchies en toute discrétion. Facebook est bloqué depuis 2009 dans ce pays de plus de 1,3 milliard d’habitants. Une aubaine économique qui pourrait amener Mark Zuckerberg à laisser de côté la liberté d’expression.

Facebook part en guerre contre les fausses informations.
C’est dans un post Facebook que Mark Zuckerberg a annoncé sa volonté d’agir contre les fausses informations circulant sur le réseau social. Un signalement des informations erronées et une attention particulières aux articles proposés en complément sur le fil d’actualité seraient au cœur de ce plan d’attaque.
Les articles provenant de sites ironiques ou engagés et diffusant de fausses informations ont connu un grand succès au moment de la campagne américaine.
Ces articles sont accusés d’avoir permis au Président-élu Donald Trump de faire le plein de voix aux élections présidentielles des Etats-Unis.

La consommation d’information est d’ailleurs en pleine mutation. La société d’études eMarketer prévoyant 2017 comme « un moment clef dans la consommation des médias en France« . D’après cet article du Figaro Economie les français passeront plus de temps à consommer des médias en ligne qu’à regarder la télévision l’année prochaine. Une première.
Les médias doivent alors s’adapter à cette évolution de consommation. Une opportunité à saisir peut-être pour de nouveaux médias.

A part Facebook ?

On retrouve dans l’actualité médiatique un autre géant de l’Internet: Google. Via son fond d’investissement Digital News Initiative, Google va financer 124 projets médiatiques européens. 24 millions d’euros vont ainsi être injectés pour soutenir le développement du datajournalism et l’utilisation de l’intelligence artificielle. Avec une enveloppe de 2 millions d’euros, la France est la deuxième bénéficiaire de ce financement. Slate France et Le Parisien Libéré sont notamment concernés.

Et en France, il se passe quoi ?

Ca bouge aussi dans les médias de l’hexagone !
On commence avec l’absorption de l’Expansion par l’Express. Le magazine économique qui s’apprêtait à fêter ses cinquante ans ne paraîtra plus. Son contenu viendra nourrir les pages du magazine L’Express. Cette fusion s’inscrit dans une dynamique du groupe Altice qui réorganise peu à peu son paysage médiatique.

Mais quand certains médias disparaissent d’autres réapparaissent ! C’est le cas de Playboy, le magazine connu pour ses photos de femmes dénudées. Le magazine devrait retrouver sa place en kiosques le 9 décembre, après 5 ans d’absence. Playboy nouvelle version se veut moins provoquant, un brin « plus sophistiqué ». David Swaelens-Kane et Monika Bacardi qui ont racheté la licence ont déjà des projets pour la marque.
giphy

Du côté de la télé, Viceland, la chaîne télé de Vice débarque en France. La chaîne disponible dans les nouvelles offres de Canal+ cherche à convaincre un public de jeunes adultes. Dédiée au grand reportage et aux sous-cultures Viceland est lancée pour la première fois dans un pays francophone.

Enfin, après 31 jours de grève, la rédaction d’I-télé a repris l’antenne dimanche. C’est Audrey Poulevard qui a assuré la reprise à l’occasion des primaires de la droite et du centre. La journaliste a adressé « un salut affectueux à ceux qui ont choisi de quitter la chaîne » faisant référence à la démission de 35 de ses collègues. Jean-Marc Morandini au cœur du conflit, lui, reste. La rédaction d’I-télé protestait pour défendre l’indépendance éditorial du média.

<a <a <a <a <a <a

Publicités

Une réflexion sur “La semaine du côté des médias

  1. Pingback: Le petit-dej’ média des étudiants de SciencesPo Rennes | Sciences Po Rennes JRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s