L’actu médias de la semaine : Vous avez faim ? Alors à table !

Dans la cuisine : des arrivants plus ou moins nouveaux, des accords de groupes, des désaccords de chaînes et quelques cartons rouges.

Elkabbach a bon appétit

« Vous avez été beaucoup viré, et à chaque fois vous êtes revenu » disait François Hollande à Jean-Pierre Elkabbach en 2015. A 79 ans, c’est toujours vrai. Alors on récapitule : il est invité à quitter Europe 1 mi-décembre 2016. Le 11 janvier, iTélé annonce son arrivée dans les nouvelles grilles en construction.

Le voilà donc chez Monsieur Bolloré. Et à ses côtés ! Car comme on lit les communiqués jusqu’au bout, on découvre qu’il est  « nommé conseiller auprès de la direction générale du groupe Vivendi-Canal + pour son développement ». Pluralisme oblige, il tient à sa place de conseiller chez Lagardère, qui le reconduit dans ses fonctions.

Messieurs Lagardère et Bolloré ont un trait d’union. Et Monsieur Elkabbach continue son émission Villa Médicis sur Public Sénat. On est doublement rassuré.

Bruxelles ne goûte pas les cookies

Bruxelles veut règlementer le recours aux cookies, et protéger les données de l’internaute dans son projet « règlement de protection de la vie privée ». Facebook et Google sont dans le viseur. cookie

L’utilisateur devrait pouvoir choisir, dès l’installation d’un logiciel ou d’un navigateur, la possibilité d’être pisté ou non par les cookies publicitaires.  On est rassuré.

Les agences médias ne le sont pas, rassurées : L’Interactive Advertising Bureau (IAB) et L’Union des Entreprises de Conseil et Achat Média (UDECAM) estiment que cette règlementation fera du tort au marché publicitaire.

La commission de Bruxelles veut une application en 2018, ce qui laisse le temps aux agences médias de mettre la pression. On est rassuré ?

Pour en savoir plus sur le lobbying à Bruxelles des GAFA et autres géants, une belle infographie  d’Alexandre Léchenet à retrouver.

infographie-gafa

Une petite pause pub ?

Google pénalise depuis le 10 janvier les publicités sur sites mobiles, comme les pop-up qui se répandent sur l’écran, les affichages à fermer pour accéder au contenu…

Dans le même temps, Instagram,  instaure, à la manière de Snapchat, les publicités entre ses stories, lancées en septembre 2016.

Et Facebook rend dorénavant possible l’intégration de publicités au contenu : des publicités, type mid-roll, interviennent au bout de 20 secondes. 55% de revenus publicitaires reviendront au réseau social et à l’éditeur.

TF1 veut le dessert    studio71

Tf1 s’allie à l’allemand Studio 71 (filiale de Prosiebensat.1), groupe allemand de contenus vidéos, avec une participation de 6,1 %. Après le rachat en 2016 de Minutebuzz, TF1 veut clairement être plus présent en ligne, et vise une tranche de public jeune. Studio 71 diffuse via les multi channels networks que sont Facebook, Snapchat et YouTube. Libération nous en dit plus :http://www.liberation.fr/futurs/2017/01/12/tf1-decouvre-les-youtubeurs_1540926

C’est un tournant dans la politique de TF1, qui a bataillé plus de six ans avec YouTube. Le site hébergeur diffusait des vidéos issues des programmes de la chaîne. Un chèque d’un million d’euros a permis de cesser le dépôt de dossiers à la justice par TF1. La hache de guerre était enterrée, mais là, la page est vraiment tournée. On est rassuré. Guillaume Champeau de Numérama  reconstitue l’histoire.

Qu’est-ce qui se mange froid ?

YouTube encore, ayant droit toujours. « France Inter a essayé de tuer ma chaîne ». Jean-Luc Mélenchon a réglé ses comptes avec France Inter sur sa chaîne YouTube.

melench

émission du 04 janvier 2017

En cause : deux vidéos d’émissions de France Inter republiées sur la chaîne YouTube du candidat, sans qu’il en détienne les droits. Suite à la diffusion sur la chaîne de Monsieur Mélenchon de la première émission dont il était l’invité (le 11 décembre) l’équipe de France Inter a adressé un message à l’équipe de campagne. La radio autorise les embeds (afin d’intégrer les liens) mais ne cède pas ses droits. Suite à son second passage le 04 janvier à l’antenne, une nouvelle vidéo a été mise en ligne, la première étant toujours visible. France Inter a saisi alors YouTube, qui a retiré les vidéos du site. L’équipe de Monsieur Mélenchon a reçu deux avertissements de Google ; le règlement prévoit la suppression du site à trois avertissements. On est rassuré.

Un os qui ne passe pas au Gabon

can

La Coupe d’Afrique des Nations se déroule au Gabon du 14 janvier au 5 février. Reporters Sans Frontières en profite pour préciser que le Gabon est à la 100ème place de leur classement de la liberté de la presse. Le pays s’est illustré encore récemment par de nombreuses scènes de violences, des connexions internet rendues impossibles et une capacité d’information très limitée. Tous les chiffres des pays africains concernant la liberté de la presse sont à retrouver sur le site de RSF.

Dans le même temps, alors que les joueurs mouillent le maillot, le ministre de la communication gabonais annonce la création d’une imprimerie dans le pays, ainsi qu’une école de journalisme en 2018, pour, dit-il, éviter aux étudiants de se former à l’étranger. On est rassuré.

Et toujours quitter la table sur une bonne nouvelle

Des anciens d’iTélé se mobilisent encore : ils veulent continuer d’informer et se sont associés. Explicite est née !

Créé sous la forme d’une association, cette chaîne d’information sera diffusée via Facebook, Twitter et YouTube. L’équipe est entièrement constituée de journalistes qui ont quitté iTélé suite au mouvement de grève au sein de  la rédaction fin 2016. Des live interactifs seront en ligne à compter du 20 janvier 2017. Durant ce lancement, fragile, l’équipe ne pourra se verser de salaires. Elle compte sur le crowdfunding, et pourquoi pas, des investisseurs. Et souhaite, dans cette perspective, réfléchir à une charte. Chat échaudé…

On est rassuré ?

chat

La suite la semaine prochaine,

pour de nouvelles actualités médias !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s